Méditation du mois de juillet

Méditation du mois de juillet

Méditation du mois de juillet

Psaumes 123, 85, 23, 145

Lever les yeux… espérer le secours !

Ne pas rester les yeux baissés sur le guidon de la routine des jours,
Accueillir le temps estival pour relever le regard et contempler
Autour de soi la luxuriance de la création,
Ses couleurs, sa diversité, sa générosité.
Ne pas rester obnubilé par les questions du quotidien,
Prendre le temps estival pour se changer les idées
Laisser son esprit vagabonder pour en accueillir d’autres,
Avec leur nouveauté, leur originalité, leur créativité.
Ne pas désespérer en ruminant les échecs, les impasses de la vie,
Profiter du temps estival pour emprunter d’autres chemins,
Laisser les pas conduire vers de nouveaux horizons
Avec leurs rencontres fraternelles et leurs découvertes.
Car ce temps le Seigneur le donne et le peuple de joies à partager
Comme autant de secours posés,
Comme autant de signes que nous n’y sommes pas abandonnés,
Comme autant d’espaces-parcelles du Royaume déjà là au cœur de l’été !

Voir l’Amour de Dieu… recevoir le bonheur !

Prendre le temps estival afin de regarder et de glaner
L’incarnation de la bénédiction pour nous.
Ressentir un élan de vie transfigurée
Et vivre là le bonheur promis !
Prendre le temps de discerner tous les bienfaits offerts,
Fruits non de notre labeur mais de la Grâce,
Signes non de notre intelligence mais de Sa bonté,
Et reconnaître là le bonheur qu’Il promet !
Se savoir aimer et inviter à aimer
Par Lui qui tels que nous sommes nous prend pour ses enfants,
Nous gardant dans la paume de sa main,
Nous élevant au statut de bienheureux,
Témoins joyeux du bonheur promis à tous !

Suivre le berger… revenir chez Lui !

Ne pas rester alors à bailler aux corneilles durant le temps estival,
Ne pas oublier que sans cesse Il nous dit « Va ! », Il nous dit « Viens ! ».
Mettre les pas dans Ses pas sur le chemin ouvert à l’aventure
Le sachant là présent et bienveillant
Comme un berger prenant soin de son troupeau
Qu’Il conduit vers de verts pâturages, près des eaux paisibles.
S’en remettre à Sa voix, faire mémoire de Ses paroles,
Entendre Ses exhortations, se fier à Ses mises en garde.
Découvrir que le chemin mène toujours à Lui,
A cette demeure où Il oint d’huile nos tête et pour nous dresse une table,
Faire halte alors dans ces lieux
Où nul ne peut douter de Sa présence.
Partager le repas,
Etre rassasié au cœur de l’été
De ce qui donnera force et courage pour poursuivre le chemin
Vers Sa demeure en nos demeures
Devenues par Grâce leur « chez Lui » !

Chanter Sa louange… reconnaître Sa sainteté !

Vivre le temps estival au rythme de la mélodie de l’Espérance,
Parcourir ces jours au tempo de la Confiance,
Accompagner du Vivant et des vivants avec Lui.
Déposer le poids des jours passés et l’incertitude de ceux qui viennent,
Assurés qu’en Lui tout prend sens et ressuscite en réalité nouvelle.
Laisser un peu d’espace pour que Lui y prenne place
Changeant nos cœurs de pierre en cœurs de chair,
Nos lamentations en chant de fêtes,
Nos errances en pèlerinages joyeux et confiants.
Se découvrir pendant l’été choriste avec la Création,
Louant Dieu et disant :
« Saint est son nom, aujourd’hui et toujours, ici et en tout lieu ! »

Pasteur Olivier Filhol

Paroisse