Méditation du dimanche 29 juin 2021

Méditation du dimanche 29 juin 2021

Méditation du dimanche 29 juin 2021

Psaume 107

Ceux qui marchent dans les déserts sont abreuvés et nourris !
Déserts de la terre,
Peuplés de la marche des nations en quête de liberté et de paix,
Guidés par un témoin comme l’a été Moïse,
Guidés par un élan de vie ou de survie comme le sont bien de nos contemporains,
Chemins d’errance parfois,
Chemins de dangers souvent,
Où la soif et la faim se font mordantes,
Où la fatigue et le désespoir sont autant de douleurs éprouvées.
Désert de la terre où la manne est donnée comme hier à Moïse et aux siens,
Comme aujourd’hui si tu sais ouvrir la main et partager ton bien.
Désert du cœur éprouvant comme une soif d’espérance
Qu’un regard bienveillant échangé peut aujourd’hui étancher.
Dieu n’est pas resté insensible à ceux qui marchaient dans les déserts de l’Histoire,
Qui pour en témoigner et poser un signe de Sa présence
Devant les pas de ceux qui traversent les déserts d’aujourd’hui ?

Ceux qui sont privés de libertés voient les portes de leur prison s’ouvrir !
Dans leur solitude, humilité et repentance sont toujours possibles,
Dans leur solitude, visite et sollicitude sont à vivre pour eux, avec eux,
Par amour de l’être ici cloîtré, par Amour du Dieu de tout pardon.
Ainsi les portes s’ouvrent,
Ainsi les chaînes se brisent,
Celles de l’enfermement et de la condamnation perpétuelle,
Celles du jugement d’hier et de la peine purgée.
Prisons de pierres et prisons des cœurs,
Cœurs de pierre hier appelés à devenir cœurs de chair par Grâce.
Qui pour oser cette visite qui ne prolonge pas le jugement
Mais fait le choix d’accompagner la réconciliation aujourd’hui ?

Ceux qui s’égarent, le Seigneur les sauve !
Sur le chemin de l’existence,
Dans les dédales des souffrances psychiques,
Face aux tentations qui ne manquent pas dans le quotidien des jours,
Ils s’égarent.
Un regard vers la montagne et au-delà le ciel,
Un cri dans l’immensité qui va jusqu’au ciel,
Et Dieu entend, et Dieu exauce,
Et Dieu prend pitié, et Dieu sauve.
Qui aujourd’hui pour en témoigner
Et voir les pas retrouver le sens de la promesse et de la confiance ?

Ceux qui sont confrontés aux tempêtes reçoivent l’apaisement !
Ils sont nombreux les vents contraires qui viennent fragiliser la vie,
Ils sont violents les vents qui viennent mettre en péril la frêle embarcation de la vie,
Ils surprennent pendant le voyage,
Ils affolent au milieu des mers.
Mais Lui est là, disponible à l’appel pour apporter la paix,
Lui maître des vents qui fait souffler le vent de l’Esprit.
Qui pour oser le réveiller au cœur de nos tempêtes
Et permettre à tous d’atteindre saufs le rivage ?

La béatitude est là au cœur des déserts,
La béatitude est là dans l’obscurité des prisons,
La béatitude est là dans les voies sans issue,
La béatitude est là sur les océans qui mugissent,
Et toi, et nous, nous sommes là pour le dire, pour le vivre,
Et toi, et nous, nous sommes là pour l’annoncer, pour le partager…

Ainsi à tout instant, ceux qui ont le cœur pur sont dans la joie,
Puisque le Seigneur n’oublie aucun des pèlerins de la vie !

Pasteur Olivier Filhol

Paroisse