10e festival Migrant’scène, festival de La Cimade 2019, dans l’Orne

10e festival Migrant’scène, festival de La Cimade 2019, dans l’Orne

10e festival Migrant’scène, festival de La Cimade 2019, dans l’Orne

L’année 2019 est une année d’anniversaire pour La Cimade et Migrant’scène : La Cimade fête ses 80 ans, et le festival Migrant’scène ses 10 ans au niveau national. A cette occasion, l’édition 2019 du festival Migrant’scène portera sur le thème Résistance(s).

Avec cette 10e édition de Migrant’scène, festival de La Cimade, l’association de solidarité active avec les personnes exilées entend donner la part belle aux multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations contre les personnes étrangères. Un regain de haine concrétisé par la montée des mouvements xénophobes et d’extrême droite, et nourri par des politiques migratoires dites pragmatiques, alors qu’elles sont aussi absurdes qu’inhumaines.

Plusieurs manifestations dans l’Orne

  • jeudi 7 novembre à 17h30 (salle Baudelaire, à Alençon) conférence de Monsieur Jacques Monfort président de . Un moment de convivialité suivra ce temps de mémoire. La Retirada du mot retraite en espagnol et catalan et l’exode des réfugiés espagnols de la guerre civile. À partir de février 1939, ce sont plus de 450000 républicains qui franchissent la frontière franco-espagnole à la suite de la chute de la Seconde République espagnole et de la victoire du général Franco.
  • jeudi 21 novembre à 20h30 (Théâtre d’Alençon) – Scène nationale 61 – Spectacle de danse par les compagnies KLBV et Nyaga à Alençon. Tarif 10 € et 6 € étudiants et chômeurs (billets à l’Office de Tourisme et sur place le soir du spectacle). Dans un cercle de terre recréant la vie, comme lors des fêtes à Bamako au Mali, 4 femmes explorent la danse, le chant et la musique ; moyens d’expression universelle et liens entre les peuples
  • vendredi 22 novembre à 20 h 30 a l’Auditorium d’Alençon dans le cadre des concerts solidaires. Concert de Bruno Brel, accompagné de Martial Dancourt au Bandonéon et Eric Paque à la guitare. Pour les amateurs nombreux de l’instrument ce musicien a joué avec de nombreux jazzmen dont Didier Lookwood. C’est l’accompagnateur de Nicolas Peyrac. Le spectacle L’héritage et la Descendance qui mêlera l’oeuvre de Jacques à celle de Bruno, sera présenté par Christophe Bayard. Organisateurs : La Cimade, les Secours catholique et populaire, Solidarité Durable avec les Réfugiés, RESF61, CRPL et SOS Familles EMMAUS.
  • lundi 25 novembre à 20h30 (Planet ciné à Alençon) – Film Pour Sama de Waad Al-Katead et Edward Watts (2019) dans le cadre de Ciné cité et en partenariat avec le collectif des Droits des femmes. Prix entrée Ciné –cité. Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour laliberté de leur pays. Cinéma Planet Ciné Zone des Portes de Bretagne Alençon
  • mardi 26 novembre à 20h30 (cinéma Gérard Philipe à La Ferté Macé – Prix entrée cinéma) : film Atlantique de Mati Diop Grand prix du Festival de Cannes 2019. Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers d’un chantier, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, qui laisse derrière lui celle qu’il aime, Ada, promise à un autre homme. Quelques jours après le départ en mer des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage d’Ada et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Issa, jeune policier, débute une enquête, loin de se douter que les esprits des noyés sont revenus. Si certains viennent réclamer vengeance, Souleiman, lui, est revenu faire ses adieux à Ada.
  • jeudi 28 novembre à 14h30 (entrée libre) : la médiathèque Émile-Zola propose une Lecture à voix haute une animation proposé par la librairie l’oiseau-lyre présenté par les élèves du lycée Marguerite de Navarre en spécialité théâtre en cadrer par Sophie le Gohïc
  • vendredi 29/11/19 à 20h (médiathèque Charles Aveline d’Alençon, entrée gratuite) : film documentaire Ceux qu’on ne voit pas de Bénédicte Vacquerel et Pauline Poulain (2017) en présence de Bénédicte Vacquerel. Ceux qu’on ne voit pas est un film documentaire sur l’accueil des personnes exilées en Normandie. Le film retrace les parcours de personnes exilées à Caen. Elles racontent comment elles sont arrivées en Normandie et comment elles parviennent, malgré la violence de la machine administrative et le sentiment d’abandon par les autorités publiques, à y recréer un espace de vie intime. Le film témoigne des rêves de ces personnes en exil, de leurs déceptions et des belles rencontres qui naissent de mobilisations à leur égard
  • lundi 2 décembre à 20h30 (cinéma Rex à Sées, Prix entrée cinéma) : film Coeur de pierre (2018) en présence des réalisateurs Olivier Johard et Claire Billet. Ghorban, clandestin afghan de 12 ans, vient d’arriver seul en France, après un périple éreintant de 12000 km. Les réalisateurs ont filmé son parcours d’intégration pendant 8 ans, rythmé par ses entretiens avec son psychologue. De l’enfance à l’âge adulte, Ghorban cherchera à découvrir qui il est. Tiraillé entre la France et l’Afghanistan, il partira à la recherche de son passé
  • jeudi 5 décembre : conférence « Migrations d’hier et d’aujourd’hui » par Gérard Millon, réservée aux étudiants de la Faculté de droit et de l’IUT Carrières sociales, à Damigny
  • le 13/12/19 à 14h (lycée Marguerite de Navarre, salle Mandela, entrée gratuite) : conférence « L’accueil des vagues migratoires en France au XXe » par Benjamin Stora, professeur des universités, enseigne l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), les guerres de décolonisations, et l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe.
  • du 07/11/19 au 13/12/19 : exposition photo (entrée libre) Premiers regards sur la France de Fayaz Mayeel. Ces premiers regards sont ceux d’un jeune exilé afghan. Puissent-ils en déplaçant notre angle de vue, changer nos regards sur nous-mêmes et sur l’autre ! Bibliothèque Universitaire – Faculté de Droit – Alençon-Damigny
  • du 07/11/19 au 31/12/19 : « Bi-portraits » Exposition photos de Mickaël Phelippeau. Danseur et chorégraphe, artiste compagnon au centre chorégraphique national de Caen en Normandie, Mickaël Phelippeau est aussi photographe. La rencontre avec l’Autre est au cœur de sa démarche. Ainsi, dans ses bi-portraits, l’artiste orchestre un échange symbolique de vêtements, où se glissent toujours quelques touches de jaune. Dans le cadre de sa résidence à l’artothèque de Caen, l’artiste a souhaité prolonger ce travail en allant à la rencontre de personnes exilées vivant sur le territoire normand et des citoyen·ne·s et associations solidaires, engagé·e·s à leur côté. Le temps de quelques instants, les uns, les unes et les autres ont accepté de jouer le jeu et de se glisser dans la tenue de l’autre : vêtements, accessoires, postures et gestes de la vie quotidienne se trouvent ainsi échangés d’une image l’autre, venant ainsi matérialiser la rencontre entre toutes ces personnes.
    Cette résidence a été rendue possible grâce au soutien de La Cimade Normandie, de l’école nomade qui intervient notamment auprès des enfants du squat du Marais de Caen, du CAMO, collectif d’aide aux migrants de Ouistreham et du RASE, réseau d’accueil solidaire des exilé·e·s. Cette exposition s’inscrit dans le cadre du Manifeste Normand de l’Hospitalité.
    Médiathèque Charles Aveline à Alençon du 7 novembre au 13 décembre puis Maison de la Vie Associative 25 rue Demées à Alençon du 15 décembre au 31 décembre

 

Paroisse